Voyage Russie pas cher, vacances et séjour

Sommaire

Fiche d’identité

La Russie est un pays à cheval entre l’Europe et l’Asie orientale. Son territoire s’étend d’Ouest en Est sur plus de 9 000 km pour une superficie de 17 millions de km², ce qui en fait le plus vaste pays du monde. Il compte près de 141 millions d’habitants et sa capitale est Moscou.
La Russie évolue dans une république fédérale dont le Président de la Fédération est Dimitri Medvedev et le Premier ministre Vladimir Poutine.

La langue officielle est le russe mais on parle bashkir, tatar, et tchéchène dans certaines régions.

Monnaie

La monnaie du pays est le rouble. 100 roubles correspondent environ à 2,5 euros. Vous pouvez changer vos devises avant votre départ ou vous rendre dans les banques et les bureaux de change sur place.

Religion

Les Russes sont majoritairement des chrétiens orthodoxes. On trouve ensuite des minorités comme les musulmans, les protestants, quelques juifs et catholiques ainsi que quelques bouddhistes issus du Népal.

Information de vol

Moscou se trouve à 2 500 kilomètres de Paris, comptez donc environ 3 heures 30 de vol pour rejoindre la ville russe.
Comptez plutôt 3 heures de vol pour vous rendre à Saint-Pétersbourg qui se trouve à 2 200 kilomètres de Paris.

La Russie est si vaste qu’elle s’étend sur neuf fuseaux horaires. Il y a 2 heures de décalage horaire avec Paris à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Lorsqu’il est 9 heures à Paris, il est 11 heures dans ces deux villes, été comme hiver.

Téléphone

Pour téléphoner en Russie depuis la France, vous devez composer le 00 + l’indicatif du pays (7) + le code de la ville (Saint-Pétersbourg : 812, Moscou : 495) + le numéro à sept chiffres de votre correspondant.  

Pour téléphoner en France depuis la Russie, vous devez composer le 8, attendre un « bip » puis composer le 10 + l’indicatif du pays (33) + le numéro de votre correspondant sans le 0.

Pour un appel local, vous devez composer le 8, attendre un « bip » puis composer le numéro de votre correspondant avec le code de la ville.

Pour téléphoner depuis un portable, il vous suffit de bénéficier de l’option « monde ».


Infos pratiques Russie

Russie: formalités d’entrée

Pour rentrer en Russie, un visa est obligatoire même pour les ressortissants de l’Union Européenne. Faites votre demande de visa bien à l’avance et renseignez-vous sur les documents à apporter avant de vous rendre dans votre ambassade.

Votre visa doit être enregistré par le lieu qui vous reçoit au moins trois jours avant votre arrivée sur place.

Vous devez obligatoirement souscrire à une assurance voyage reconnue par le consulat russe pour obtenir votre visa.

Vous aurez aussi besoin d’un passeport en cours de validité.

La sécurité en Russie

En Russie, on trouve des zones à éviter notamment la région de la Tchétchénie, d’Ingouchie, du Daghestan et d’Ossétie du Nord. Si vous devez vous rendre dans le Caucase, la plus grande prudence est conseillée.

Beaucoup d’habitants vivent dans la misère. Ainsi, la délinquance peut aussi bien se porter contre les Russes que contre les touristes. Il est donc recommandé d’être vigilant et de ne pas afficher de signes extérieurs de richesse. Vos affaires personnelles de valeur doivent se trouver dans un coffre à l’hôtel et doivent rester avec vous lorsque vous prenez le train. Faites également des photocopies de vos papiers et ne gardez pas trop d’argent liquide sur vous.

Dans les grandes villes, les vols sont fréquents. Faites attention aux pickpockets. Restez également très méfiant des groupes d’enfants ou de jeunes qui viennent autour de vous et vous voleront en vous effrayant. Si vous sentez qu’un groupe s’approche un peu trop de vous, passez vite votre chemin.

Evitez de vous rendre dans les quartiers sensibles des grandes villes et évitez de vous balader dans les banlieues.

Si vous prenez le métro, gardez votre sac sur le ventre en le serrant bien ou collez le entre votre dos et un mur.

Santé en Russie

Il n’est pas obligatoire de vous faire vacciner pour rentrer en Russie. Il est cependant recommandé d’être à jour sur vos vaccins universels, l’Hépatite B, la Diphtérie, le Tétanos, la Poliomyélite, et la Typhoïde.

Sachez que l’eau du robinet n’est pas potable en Russie.

Il n’est pas rare de trouver des vendeurs de vodka ou de caviar dans la rue, mais les produits sont souvent frelatés, évitez donc d’en acheter.

Soyez très vigilant si vous décidez d’avoir des rapports sexuels avec quelqu’un, le sida est assez répandu dans le pays. selon les estimations du gouvernement, on compterait plus d’un million de personnes atteintes par le virus. Protégez-vous donc, même si cela va de soi.

Si vous vous rendez en zone rurale, optez pour des répulsifs achetés avant votre départ, ceux vendus sur place sont moins puissants.

Sachez enfin que le risque d’épidémie d’encéphalite à tiques n’est pas à exclure dans le pays.

Transports en Russie

Vous pouvez prendre le train pour vous déplacer à l’intérieur du pays. Le train propose un dépaysement total grâce à son style authentique qui rappelle les vieux trains luxueux d’antan.

Si vous voulez vivre un moment unique, vous pouvez rejoindre la Sibérie en prenant les lignes du fameux Transsibérien.

Le pays étant très vaste, vous pouvez prendre l’avion pour le parcourir. Le prix n’est pas plus élevé que le train mais sachez que si vous vous rendez dans une région éloignée, vous risquez de tomber sur de vieux avions qui n’inspirent pas vraiment confiance.

Vous pouvez prendre le bus ou les trains de banlieue pour visiter les villes de l’Anneau d’or. Vous trouverez les billets en agence de voyage ou tout simplement en gare routière.

Enfin, vous pouvez louer une voiture. Vous pouvez réservez avant votre départ auprès de grandes compagnie ou attendre votre arrivée sur place et vous rendre dans des compagnies plus locales. Les routes sont plutôt bonnes sur les grands axes.
Mais sachez qu’il est difficile de conduire en Russie, vous ne pourrez pas comprendre les panneaux, la conduite des Russes peut être dangereuse lorsque l’on a pas l’habitude, les policiers verbalisent très facilement…

Sachez pour finir que Moscou dispose d’un réseau de métro. Ils sont souvent bondés et peu rassurants lorsque l’on n’a pas l’habitude. De même pour celui de Saint-Pétersbourg.

Si vous décidez de prendre un taxi, choisissez toujours un véhicule muni d’un compteur.

Séjour en Russie : conseils aux voyageurs

Sachez que la galanterie est très importante en Russie et que vous en aurez des exemples n’importe où. Evitez donc de vous comporter de façon impolie avec les femmes lorsque vous êtes dans le pays.

Il existe beaucoup de règles concernent les photos à ne pas prendre :

  • Ne prenez pas de miliciens ou de soldats, sauf lors de la relève de la garde autour du Kremlin.
  • De même, ne prenez pas en photo les véhicules de l’armée.
  • Ne prenez pas de photo des marchés où l’on vend des contrefaçons.
  • Il est interdit de prendre en photo les voies ferrées, les ponts, les barrages, les aéroports, les gares, et le système de métro.

Comme dans n’importe quel pays, adoptez une attitude convenable.

Le prix du pourboire n’est pas compris dans la note finale mais n’est pas obligatoire. Il est cependant aimable d’offrir un pourboire équivalent à 10 ou 15 % du total de la facture.

Apprenez quelques mots en russe, cela fera toujours plaisir à votre interlocuteur.

Ayez également toujours sur vous l’adresse de votre hôtel écrite en Russe.

Electricité 

Les prises électriques ont une puissance de 220 volts et sont semblables à celles que l’on trouve en France.

Adresses 

En France

Ambassade de Russie

40, boulevard Lannes, 75016 Paris

Tél. : 01 45 04 05 01

Consulat général de RussieMarseille

3, avenue Ambroise-Paré, 13008 Marseille

Tél. : 04-91-77-15-25Strasbourg

6, place Sébastien-Brant, 67000 Strasbourg

Tél. : 03-88-36-73-15

Centre culturel de Russie, Pouchkine

61, rue Boissière, 75016 Paris

Tél. : 01 44 34 79 79

En Russie

Ambassade de France

Boulvar Yakimanka 45

Tél. : 937 15 00

Intourist.

Mokhovaïa 13

Tél. : 292 44 03


Histoire de la Russie

Des origines de la Russie à la chute de l’empire

La première trace humaine en Russie remonte à 300 000 ans en Sibérie. Des populations s’installent jusqu’en – 4000 où la civilisation Kourgane prend possession des steppes puis en – 2000 ce sont les Iraniens septentrionaux appelés Peuples des Steppes qui viennent occuper l’actuelle Pologne et une partie de la Chine. D’autres peuples comme les Scythes, les Sarmates, les Goths, les Huns et les Avars finissent eux aussi par s’installer dans le pays jusqu’au VIIème siècle.
Ces peuples se sont peu à peu unifiés avec l’expansion de la religion chrétienne et  en 998,  le grand-prince Vladimir le Saint adopte la religion grecque orthodoxe. La région de Kiev, qui était alors l’une des plus prospères tombe sous les coups des envahisseurs tataro-mongoles et est presque entièrement détruite. Cette chute profite à Moscou qui monte petit à petit en puissance et qui devient alors capitale régionale et centre de l’Eglise orthodoxe.

Il faudra attendre la fin du XVème siècle pour que la Russie redevienne indépendante. C’est le Tsar Ivan III qui libère ainsi le pays de la domination mongole. Son successeur, Le Tsar Ivan IV Le Terrible devient le premier tsar àa véritablement vivre à Moscou, ce qui achève d’en faire la capitale de la Russie.

En 1613, Michel Romanov fonde la dynastie des Romanov. Elle restera au pouvoir jusqu’à la Révolution d’octobre. Le petit-fils de Michel Romanov, Pierre le Grand ,permet à la Russie de devenir une puissance européenne en étendant ses territoires loin vers l’Est. Catherine la Grande poursuit cette politique et s’empare de la Crimée, d’une partie de l’Ukraine et de l’Est de la Pologne. Pendant les années de règne des Romanov, la Russie devient une monarchie absolue et centralisée. Alexandre I, puis Alexandre II remportent des victoires notamment contre l’armée napoléonienne. Alexandre II modernise le pays en l’industrialisant et commence la construction de la ligne de chemin de fer la plus longue du monde, le Transsibérien. Mais sa politique ne plait pas à tout le monde et il est assassiné en 1881.  S’en suivent alors d’autres guerres qui permettent à la Russie de s’entendre, jusqu’à la défaite contre les Japonais qui pousse les mouvements libéraux et révolutionnaires à exiger du Tsar Nicolas II qu’il accepte la constitution d’un parlement. La Douma est élue en 1906, mais n’a cependant qu’un pouvoir très limité.

La Première Guerre Mondiale met en avant les difficultés de ce pouvoir à gérer de grands conflits et provoque surtout de grosses difficultés économiques. La Russie entre en guerre contre l’Allemagne et l’Autriche pour aider la Serbie. Des mouvements sociaux éclatent alors et la Révolution de février 1917 se met en place. C’est la première étape vers ce que l’on va appeler la Révolution d’octobre. Le 7 novembre (25 octobre dans l’ancien calendrier orthodoxe) 1917, le parti socialiste du travail, les Bolcheviques, s’emparent du pouvoir, emmenés par Lénine et Léo Trotski. La paix est signée avec l’Allemagne en 1918. Mais immédiatement après, une guerre civile éclate en Russie, elle oppose les républicains ou monarchistes aux bolcheviks. Ces derniers remportent la bataille et instaurent en 1922 l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS).

De la grande Russie soviétique à sa chute

Après la mort de Lénine, une lutte de succession acharnée se met en place et c’est finalement Staline qui prend le pouvoir. Trotski est banni du pays et est finalement retrouvé assassiné à Mexico en 1940. Staline instaure le premier plan quinquennal en mettant en place une économie planifiée. Tout se passe plutôt bien jusqu’à l’entrée du pays dans la Seconde Guerre Mondiale. Elle gagne une victoire retentissante lors de la bataille de Stalingrad face à Hitler et sort victorieuse de la guerre en 1945. En 1950, elle se lance dans une politique agressive contre les pays non-communistes qui pousse les pays occidentaux à s’allier en créant l’OTAN et ainsi faire face à l’URSS. C’est le début de la Guerre Froide.

Après la mort de Staline, Khrouchtchev prend le pouvoir et décide de mener une politique de coexistence pacifiste entre l’Ouest et l’Est mais il finira par réaffirmer une position plus sévère contre l’Ouest. Après quelques ratés notamment lors du conflit de Cuba, Khrouchtchev est obligé de démissionner et est remplacé par de nombreuses personnalités politiques : Léonid I. Brejnev, Alexei N. Kossiguine, le chef du KGB Iouri V. Andropov, Tchernenko et finalement Gorbatchev. Ce dernier lance une politique d’ouverture et de réforme (Glasnost et Perestroika). En 1991, Gorbatchev accepte d’organiser un referendum sur le maintien des républiques au sein de l’Union Soviétique. Il souhaite en échange que le président de la République de Russie soit élu démocratiquement. Boris Eltsine devient alors le premier président de la République de Russie. Après des graves problèmes économiques, une nouvelle constitution est adoptée et les structures de l’URSS sont alors effacées et l’Union Soviétique en tant que superpuissance disparaît.


Climat Russie

La Russie étant un pays très vaste, le climat connaît bien sûr quelques variantes mais les températures restent en général assez glaciales en hiver.
Ainsi, l’hiver est très long et très froid, il dure environ 100 jours.

Oïmiakon, région extrême orientale, détient le record du territoire habité le plus froid du monde avec des moyennes hivernales qui descendent jusqu’à – 40° C, et jusqu’à – 65° C à Verkhoïansk en Sibérie.

Les grandes villes de Moscou et Saint-Pétersbourg sont plus protégées de ces températures grâce à l’influence océanique de la mer baltique. Ainsi, Moscou est enneigée de novembre à début avril et les températures descendent à – 11 °C au plus froid de l’année, en janvier.

L’été est généralement court et les températures avoisinent les 20 °C à Moscou et Saint-Pétersbourg. Il pleut généralement beaucoup l’été.

Météo Russie:conseils sur les saisons

Afin d’éviter de geler sur place, nous vous conseillons de venir visiter la Russie durant les mois de juin à septembre.

Si vous souhaitez profiter de longues journées, venez pendant la période des nuits blanches à Saint-Pétersbourg, en juin et juillet, durant laquelle le soleil se couche seulement quelques heures par nuit.

C’est en revanche à cette période que les touristes sont les plus nombreux.

Il y a deux périodes a éviter, la première est bien sûr la période hivernale et la seconde se situe au mois d’avril, durant laquelle la neige fond et qui laisse une eau boueuse sur le sol.


Tourisme et voyage en Russie

La Russie est un pays si vaste que les paysages peuvent totalement changer d’une région à l’autre. Le pays est surtout peuplé dans sa partie occidentale, c’est ici que l’on retrouve les grandes métropoles de Moscou et Saint-Pétersbourg, deux joyaux de la culture russe qui vous feront découvrir l’histoire mouvementé de ce pays.
Ses territoires moins habités ne sont pour autant pas moins beaux, alors laissez vous tenter par  les immensités de la taïga, ainsi que par les vastes steppes désertiques et glacées de la Sibérie.

Lorsque vous êtes à Moscou, vous devez obligatoirement passer voir la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge, aussi appelée Saint Basile, à l’architecture typiquement russe et située sur la célèbre place rouge de Moscou.

Vous pouvez aussi vous rendre au Kremlin, centre politique de la Russie et aller découvrir la Tour Ostankino, haute de 540 mètres. C’est la troisième plus haute tour autoportante du monde, elle sert aujourd’hui à diffuser les chaînes de télévision et la radio.

Vous pouvez enfin aller visiter la galerie Tretiakov qui propose de découvrir l’art russe, le musée Pouchkine, le Bolchoï ou encore le palais des Armures.

Passez aussi à Saint-Pétersbourg. La ville offre des paysages uniques grâce à des monuments magnifiques comme le Palais Stroganoff ou le Palais Beloselski-Belozerski.

Lors de votre balade dans la ville, allez donc admirer la Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, l’une des principales églises russes orthodoxes de la ville et bâtie dans un style purement russe.

Vous devez aussi aller voir le théâtre Mariinsky et le Palais Vladimir et vous ne devez pas non plus manquer le jardin d’été, qui s’inspire des jardins français.

N’oubliez d’aller voir le Musée de l’Ermitage, l’un des plus grands musées du monde dans lequel plus de 60 000 pièces sont exposées. De plus il a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Enfin, vous pouvez aller marcher sur la Place du Palais et attendre la tombée de la nuit, vous serez encore plus ébloui par sa beauté grâce aux nombreux éclairages.

Si vous préférez les grands espaces, vous pouvez aller faire un tour dans les steppes de Mongolie, situées entre les montagnes de l’Altaï et le désert de Gobi, et découvrir les habitants de la région, qui vivent dans des yourtes même en plein hiver.


Culture Russie

La culture russe a toujours occupé une grande place sur la scène mondiale notamment grâce à des auteurs illustres ou à des musiciens de légende.

Musique russe

La musique russe regroupe plusieurs styles tant le pays est vaste et peuplé par des cultures biens différentes. On trouve toutefois des musiques traditionnelles, composées de chansons typiques populaires.
Mais la musique russe est surtout célèbre grâce aux musiciens classiques qui l’ont fait grandir. On doit ainsi inévitablement parler des symphonies, opéras et ballets de Prokofiev comme « Roméo et Juliette », de  Rachmaninov et de Tchaïkovski avec son incontournable « Lac des cygnes » ou encore de Stravinsky ou de Rostropovitch.

Aujourd’hui, la musique russe est surtout composée de groupes de rock très célèbres dans leur pays comme BravoDoctor Watson et Moralny Kodeks.

Le chanteur Dima Bilan est également une grande star en Russie notamment grâce à sa victoire au concours de l’Eurovision en 2006.

Films russes à voir

Tsar, sorti en 2009 et réalisé par Pavel Lounguine. Ce film raconte la vie D’Ivan Le Terrible, qui, après une défaite devient paranoïaque et voit des traîtres partout, ce qui déclenche une vague de meurtre dans tout le pays.

L’affaire Farewell de Christian Carion sorti en 2009. Ce film qui se déroule en pleine guerre froide raconte l’histoire de Sergueï Grigoriev, colonel du KGB qui décide de faire tomber le système après avoir été déçu par le régime de son pays.

Alexandra, de Alexandre Sokurov sorti en 2007. Il raconte l’histoire d’ Alexandra Nikolaevna, venue rendre visite à son petit fils en Tchétchénie et qui découvre un monde fait de misère, un monde sans sentiments. Ce film a été présenté au Festival de Cannes en 2007.

Le Prisonnier du Caucase de Sergueï Bodrov, sorti en 1996. Ce film raconte l’histoire de deux soldats russes capturés par les Tchétchènes lors d’une patrouille et retenus en otage par le chef, qui veut les échanger contre son fils, lui même otage en Russie.

Livres russes à lire

Tous les grands classiques de la littérature russe :

Pouchkine « La Dame de Pique »

Dostoïevski « Crime et Châtiment »

Tchekhov « La Mouette »

Tolstoï « Guerre et Paix »

Gorki « Les Bas-Fonds »

Pasternak « Docteur Jivago »

« Une saga moscovite », de Vassili Axionov. Ce livre raconte la vie d’une famille d’intellectuels russes en pleine période stalinienne.

Sport en Russie

Le sport en Russie est très important. Dès leur plus jeune âge, on inculque aux enfants une mentalité de gagnant en les faisant s’entraîner plusieurs heures par jour et en leur imposant une discipline de fer qui peut parfois choquer hors du pays.
Le sport national est le tennis et les joueurs comme Nikolay Davydenko, Dmitri Toursounov ou encore Marat Safin en sont les parfaits représentants. Les joueuses ne sont pas en reste puisqu’elles font le plus souvent partie des meilleures du monde, on peut ainsi citer Maria Sharapova, Elena Dementieva ou Dinara Safina (petite sœur de Marat Safin).

Les sports d’hiver sont également très populaires et très pratiqués, notamment le hockey sur glace et surtout le patinage artistique. On ne trouve pas une compétition sans que la Russie remporte une médaille dans cette discipline.

On pratique également beaucoup d’athlétisme, ainsi que du basket-ball et du handball.


Les festivités russes

La Russie étant majoritairement orthodoxe, la plupart des fêtes sont issues de cette religion.

 Le 31 décembre, on fête le Nouvel An, c’est ce soir là que Ded Moroz ( le Père Gel ) et sa petite-fille Snégourotchka ( Petit Flocon ) apportent les cadeaux aux enfants et les déposent au pied du sapin.
 Les Russes fêtent Noël le 7 janvier, selon le calendrier julien. Cette soirée se fête généralement entre amis et on trouve peu de cadeaux.

 La fête la plus importante pour les orthodoxe est Pâques et peut correspondre au Noël catholique. La tradition veut que chaque famille russe décore des oeufs et prépare le koulitch (sorte de kouglof) et la paskha (gâteau de fromage blanc). L’ambiance de cette nuit là est magique.

 La fête du travail était très célébrée au temps du communisme. Les gens défilaient dans les rues et chantaient. Aujourd’hui, elle est moins importante mais les municipalités organisent encore des animations et des concerts en plein air. 

 La fête de la victoire de la Russie contre l’Allemagne lors de la Seconde Guerre Mondiale est célébrée le 9 mai. On peut assister à un défilé militaire durant cette journée.

 La fête nationale se déroule le 12 juin et célèbre la déclaration d’indépendance de la Russie en 1990. C’est à cette date que le pays a proclamé sa souveraineté.

 Le 7 novembre, les Russes fêtent l’anniversaire de la Révolution d’octobre 1917. Cette journée est fériée dans tout le pays.

 Le 12 décembre enfin, on fête le jour de la Constitution qui commémore l’adoption de la constitution de la Fédération de Russie après la chute du communisme.

 Festivals

 Le Festival international Étoiles des Nuits Blanches à Saint-Pétersbourg se tient des mois de mai à juillet tous les ans. Il présente des œuvres absentes de programmations de l’année. On peut ainsi assister à des ballets, des concerts, des opéras ou des pièces de théâtre.
 Moscou accueille chaque année au mois de septembre la foire internationale du livre. Il permet de découvrir les différentes influences culturelles et linguistiques des œuvres russes.


La cuisine Russe

La nourriture russe

Même si la cuisine russe n’a pas toujours été une priorité dans le pays, elle compte quelques spécialités à goûter sans attendre.

Les entrées sont appelées Zakouski. C’est la partie du repas pendant laquelle on peut déguster un peu de caviar, spécialité luxueuse mais néanmoins incontournable du pays. Pour les portefeuilles plus modestes, on peut également manger toutes sortes de poissons fumés.
Si vous êtes plutôt amateur de viande, ne soyez pas inquiet, vous pouvez commander un chausson à la viande appelé pirojki dans lequel on trouve également du chou, des champignons ou autres légumes.

Les salades sont également excellentes. Il en existe toutes sortes de variété, le plus souvent elles sont au poisson et agrémentées de petits légumes.

Les soupes sont incontournables dans le pays. Elles sont riches et permettent surtout de se réchauffer lorsque les températures d’hiver sont trop rudes. Elles sont appelées « piervoye » et peuvent contenir tout et n’importe quoi. On en trouve à la betterave, à la viande, aux légumes et aux épices ou encore au poisson. Plus original, on peut déguster une soupe qui comprend des petits morceaux de cornichons salés ou encore des abats de volaille et du riz ou de l’orge.

Lorsque l’hiver est passé, on n’arrête pas pour autant de manger de la soupe, on la déguste ainsi froide.

On trouve aussi beaucoup de brochettes vendues partout dans le pays. Le plus souvent au porc, elles sont marinées la veille dans du lait fermenté, de l’oignon et du vinaigre. Cette coutume nationale est l’une des plus conviviales.

Boissons en Russie

Lorsque l’on pense aux boissons en Russie, on pense bien sûr d’abord à l’alcool.

Les Russes trouvent le plus souvent refuge dans la vodka pour oublier leurs conditions de vie parfois difficiles. Et généralement, elle accompagne tous les repas. On mange d’ailleurs plus pour faire passer l’alcool que par amour de la gastronomie. Elle peut être consommée « pure » ou adoucie par des arômes de plantes ou de fruits.
Elle se boit toujours cul sec, mais un conseil, évitez de boire autant que les Russes même s’ils vous y invitent, eux ont l’habitude et ont donc plus de facilité à tenir l’alcool… 

Les jeunes ont un peu délaissé la vodka au profit de la bière qui connaît donc une croissance importante ces dernières années.

Le vin étranger est un produit cher en Russie c’est pourquoi le pays a développé sa propre viticulture.  Le kagor et le champanskoye traditionnels sont ainsi plus consommés même s’ils restent moins appréciés que la vodka. Les plus gros consommateurs de vin en Russie sont ceux que l’on appelle « les nouveaux russes », généralement très riches.

Mais soyez rassuré, la Russie propose aussi quelques boissons non alcoolisées comme le kompot, composé de baies ou de fruits que l’on fait cuire dans de l’eau bouillante et qui est stocké dans de grands bocaux jusqu’à l’hiver, ou le morse,  boisson rafraîchissante sucrée à base de jus de baies.

Quelques bonnes adresses :

Teplo, situé à Saint-Pétersbourg. Ce restaurant vous propose de manger des spécialités du pays dans un cadre agréable et dans une ambiance chaleureuse. Les serveuses parlent anglais et vous conseilleront ainsi rapidement.

Adresse : 45 Bolshaya Morskaya Ulitsa, Saint-Pétersbourg, Russie

Café Pushkin, situé à Moscou et célèbre dans le monde entier grâce à ses délicieuses pâtisseries. Ce lieu unique et mythique est à ne surtout pas manquer. Ses prix peuvent paraître très élevés (entre 20 et 80 euros par personne) mais son ambiance particulière et sa nourriture délicieuse vous raviront à coup sûr.

Adresse : Tverskoy bulvar 26A, Moscou 103009, Russie

Téléphone : 495-229-5590 

Kofemania, à Moscou. Ce restaurant vous propose de déguster une nourriture délicieuse dans un cadre très agréable. Sa terrasse l’été est un plaisir pour tous les touristes. Comptez entre 16 et 20 euros par personne.

Adresse : B.Nikitskaja, Moscou, Russie

Notre meilleure sélection de voyage pour Russie